Les Fondatrices

C.PerezⒸ
Laura Andreoletti
Co-Présidente
Cécile
Cécile de Los Arcos
Co-présidente

Ôphoenix est pour moi la concrétisation d’un parcours personnel. À 28 ans, soudain un bilan. La sensation de ne pas suivre ma voie, de m’écarter de mon chemin profond qui rendrait mon existence utile. En somme, je cherchais mon infime contribution pour l’humanité.

Je n’ai pas appris à aimer les animaux. L’amour que je ressens pour eux est inné et inconditionnel. C’est d’ailleurs ce sentiment puissant qui me pousse aujourd’hui à être défenseur de leurs droits et de leur intégrité. Progressivement, j’ai changé mon mode de vie – à travers notamment l’alimentation végétale- et je me suis questionnée sur mes origines, mon patrimoine génétique, ma naturalité en tant qu’être humain. De plus en plus, je me sentais concernée par ce qui m’entourait- et pas forcément par les choses qui m’appartenaient. Je commençais à sortir de la bulle sociétaire préconstruite qui m’a bercé depuis mon enfance et qui me maintenait sourde et aveugle. Je me sentais désormais responsable des dérives que l’on fait subir non seulement aux animaux mais aussi aux Hommes et à la planète. Cette révolution intérieure, qui a muri tout au long de ma vie (plus ou moins consciemment) et qui s’est révélée un jour comme une évidence, m’a donné un nouveau visage. Je souhaite que cette transformation personnelle, qui ne cesse de croitre, soit expérimentée par un plus grand nombre. Une vie éveillée vaut mieux que mille vies endormies.

Co-présidente d’Ôphoenix, je suis passionnée de la vie sous toutes ces formes. J’aime apprendre, comprendre, être toujours dans la découverte de nouvelles expériences. Au cours des dernières années, j’ai regardé d’un autre œil la société dans laquelle je vivais et j’ai pu prendre du recul et constaté ce qui ne me convenait pas du tout. Je suis devenue végétarienne il y a quelques années à la suite d’une croisière sur un énorme bateau. Assister quotidiennement à cette sur-consommation, au gaspillage a fini de me convaincre. Dès mon retour, j’ai pris ma vie en main. J’apprends tous les jours à mieux me respecter et ainsi mieux respecter les autres et mon environnement.

J’aime me sentir utile, contribuer au bien-être des autres et notamment des animaux. Je suis engagée dans la protection des animaux et pour cela, les Hommes ont une part importante à prendre.

J’ai décidé de reprendre mes études afin de devenir Naturopathe Iridologue. Je souhaite aider les gens à se soigner et à se sentir mieux de manière plus naturelle et respectueuse de l’environnement.

J’aime passer de longues heures à promener, à me ressourcer avec ma chienne. Je vous laisse partir à la découverte de nos textes. J’espère que cela vous donnera non seulement matière à réflexion mais aussi l’envie de chercher à vous documenter davantage.